Le blog des métiers
                     de la communication
      dans l'art et la culture
Le blog des métiers
                     de la communication
      dans l'art et la culture
 
Les 'serious games' pourront-ils rajeunir le profil des visiteurs d'un musée ?
Arts | Institutions | Médias
FRANÇOIS BOUTARD | 16.07.2015 | 13:50

Le 'serious game', un moyen efficace d'amener les jeunes générations au musée.


FRANÇOIS BOUTARD
Rédacteur Art et Culture
BIOGRAPHIE >>

Comment rajeunir le profil des visiteurs d’un musée ? Le serious game qui combine une intention pédagogique avec des ressorts ludiques est un moyen efficace d’amener les jeunes générations au musée. 

Ainsi, le jeudi 12 février 2015, l’Institut du monde arabe a publié le premier jeu vidéo destiné à faire découvrir aux plus jeunes (de 7 à 11 ans) la richesse culturelle du bassin méditerranéen et donc les collections du musée.

L’application Medelia est téléchargeable sur tablettes, smartphones (iOs, Android) et sur le site web du musée. Chaque enfant crée son avatar, résout des énigmes et découvre le patrimoine culturel de six grandes cités médiévales à différentes époques : Constantinople, Damas, Le Caire, Kairouan, Cordoue ou encore Venise. 

Le jeu, produit par l’Institut du monde arabe et réalisé par le studio français de développement PinPin Team s’appuie sur un véritable travail scientifique. Des historiens, archéologues et spécialistes de la Méditerranée ont validé en amont les scénarios.

Le 6 mai 2015, à l’occasion du 500ème anniversaire du couronnement de François Ier à la cathédrale de Reims, le Centre des Monuments Nationaux a lancé le jeu vidéo Le Roi et la Salamandre, à destination des 6-12 ans.

Le jeu, également coproduit avec le studio PinPin Team, propulse le joueur dans la vie royale à travers 11 monuments nationaux dont les châteaux d’Azay le Rideau et Rambouillet.

À l’image de l’Institut du monde arabe et du Centre des Monuments Nationaux, les grandes institutions culturelles investissent massivement le champ du serious game. Le jeu n’est plus perçu comme un gadget anecdotique, mais devient un outil de médiation engageant pour les jeunes.

À découvrir : Le Roi et la Salamandre et Le jeu Medelia

 

Retour à l'accueil du Blog


Daniel Bernard
Journaliste
BIOGRAPHIE >>

Depuis son ouverture en 2008 la Fondation d’entreprise Francès à Senlis construit une collection sur les excès de l’homme. Conçue par un couple, Estelle et Hervé Francès, la fondation d’entreprise Francès accueille jusqu’à fin décembre 2020 l’artiste français Kader Attia, lauréat du Prix Marcel Duchamp (2016) représenté par la Galleria Continua partenaire de cette exposition, intitulée “Mémoire de l’Oubli”.

Pour Le blog Art 360 by Communic’Art, la cofondatrice revient sur le pari audacieux de cette création, sa communication et son impact local.

 

Pour émerger parmi les innombrables fondations d’entreprise, avec des moyens relativement modestes, faut-il communiquer plus que les autres, ou radicalement différemment ?

→ Lire la suite
JULIE MAILLARD, DIR’ COM’ DU MUSEE DE L’ELYSEE, « LA PHOTOGRAPHIE EST PARTOUT, ELLE EST A TOUS ET FAITE PAR TOUS »
Arts | Institutions | Mécénat
Daniel Bernard | 03 Avril 2019 | 10:04

© Sebastien Nobel

Billets des éditorialistes

Les derniers articles

2019

2018

2016

2015

2014

2013


 
Le blog 360° est une production Communic'Art