Le blog des métiers
                     de la communication
      dans l'art et la culture
Le blog des métiers
                     de la communication
      dans l'art et la culture
 
Comment Internet démultiplie une exposition 100% virtuelle ?
Médias
AURÉLIA BOURQUARD | 10.10.2014 | 13:54

L'exposition 100% virtuelle ou la culture à portée de tous


AURÉLIA BOURQUARD
Chargée de Communication & Développement
BIOGRAPHIE >>

A l’occasion de la Biennale de Belleville 2014, Marie Maertens, journaliste et critique d’art, qui collabore régulièrement aux revues Connaissance des Arts, Arts Programme et Balthazar, elle écrit aussi dans Artpress et Blast, a curaté l’exposition, Brooklyn Belleville, une exposition d’un genre nouveau : pas de lieu, pas d’œuvres physiques.

Une exposition 100% virtuelle où le spectateur est invité non pas à regarder mais à écouter les descriptions faites par les artistes eux-mêmes de leurs œuvres. A l’instar du regretté Edouard Levé qui avait publié en son temps l’ouvrage Œuvres, six artistes proposent donc le récit d’une de leurs œuvres, téléchargeable sur le site de la Biennale.

Les œuvres ne seront donc jamais visibles afin de favoriser l’imaginaire de celui qui les écoute.

Outre l’intelligence du propos et la force projective du concept, cette nouvelle façon de proposer des expositions est une véritable révolution dans la conception même que chacun peut se faire d’un tel événement.

Ici, plus de file d’attentes au musée, plus d’horaires, plus de barrières, chacun est libre et cela aux quatre coins du monde de « visiter » cette exposition. Au-delà des parcours virtuels déjà proposés par des grands musées nationaux et internationaux, cette exposition renouvelle à sa façon le rapport à trois entre artist, œuvre et « regardant » d’une façon que seul l’internet permet.

Brooklyn à Belleville
Dans le cadre de la Biennale de Belleville
Du 25 septembre au 26 octobre 2014
www.labiennaledebelleville.fr

 

Retour à l'accueil du Blog


Daniel Bernard
Journaliste
BIOGRAPHIE >>

Depuis son ouverture en 2008 la Fondation d’entreprise Francès à Senlis construit une collection sur les excès de l’homme. Conçue par un couple, Estelle et Hervé Francès, la fondation d’entreprise Francès accueille jusqu’à fin décembre 2020 l’artiste français Kader Attia, lauréat du Prix Marcel Duchamp (2016) représenté par la Galleria Continua partenaire de cette exposition, intitulée “Mémoire de l’Oubli”.

Pour Le blog Art 360 by Communic’Art, la cofondatrice revient sur le pari audacieux de cette création, sa communication et son impact local.

 

Pour émerger parmi les innombrables fondations d’entreprise, avec des moyens relativement modestes, faut-il communiquer plus que les autres, ou radicalement différemment ?

→ Lire la suite
JULIE MAILLARD, DIR’ COM’ DU MUSEE DE L’ELYSEE, « LA PHOTOGRAPHIE EST PARTOUT, ELLE EST A TOUS ET FAITE PAR TOUS »
Arts | Institutions | Mécénat
Daniel Bernard | 03 Avril 2019 | 10:04

© Sebastien Nobel

Billets des éditorialistes

Les derniers articles

2019

2018

2016

2015

2014

2013


 
Le blog 360° est une production Communic'Art