Le blog des métiers
                     de la communication
      dans l'art et la culture
Le blog des métiers
                     de la communication
      dans l'art et la culture
 
Daniel Templon : « Toutes les crises ont une fin. il faut se préparer pour l’après. »
Arts | Marché
Lindsey Williams | 14.04.2020 | 17:14


Lindsey Williams

BIOGRAPHIE >>

Comment la Galerie Templon s’est-elle adaptée à cette période de confinement ?

Daniel Templon : Nous avons dû fermer nos espaces au public mais notre équipe est toujours mobilisée et l’activité de la galerie se maintient, essentiellement grâce au télétravail, à la fois à Paris et à Bruxelles. Pour contrer la fermeture précoce de nos expositions, nous avons lancé un site de visite virtuelle sur internet. Le public peut ainsi découvrir nos expositions de Norbert Bisky, Billie Zangewa et Jim Dine dans des conditions radicalement différentes, presque immersives, avec des images de très bonnes qualité, des vues de l’espace et des vidéos. Il suffit d’un clic pour découvrir tous les détails d’un tableau.

 

Quelle a été la réaction des collectionneurs et des amis de la Galerie Templon ?

Daniel Templon : Dans ce genre de situation inédite, tout le monde est dans l’expectative. Nous avions de nombreux et beaux projets pour ce printemps qui sont maintenant en suspens, mais il n’y a pas de déception. La plupart seront reportés à une date ultérieure. Cette crise sanitaire est tellement inattendue et imprévisible qu’il faut accepter d’être modeste et s’adapter au jour le jour.

 

Comment vos artistes ont-ils mis à profit de cette période de confinement ? Pouvez-vous donner un exemple ?

Daniel Templon : Les artistes, par définition, et surtout nos peintres, s’épanouissent dans la solitude de l’atelier. Nous sommes en contact quotidien avec eux et tous continuent de travailler d’arrache pied. Pour la plupart, ils le vivent comme une pause inattendue et bénéfique face au tumulte du monde. Jitish Kallat confiné à Bombay travaille sur une nouvelle série d’oeuvres photographiques. Kehinde Wiley s’est réfugié seul dans son atelier à Dakar et en profite pour expérimenter de nouvelles directions dans son oeuvre. Pierre et Gilles, privés de modèles, ont réalisé un autoportrait formidable, inspiré de Courbet, qui sera exposé en septembre 2020 à la galerie. Comme Jim Dine d’ailleurs, qui, confiné dans son atelier de Montrouge créée de nouveaux autoportraits qui feront partie de son exposition à l’automne. Enfin, Gérard Garouste est ravi de ne pas avoir à quitter son atelier pendant plusieurs semaines. « Il y aura davantage de tableaux pour mon expo de mars 2021 ! » nous a t il annoncé.

 

Quels enseignements tirez-vous des foires, événements et des expositions en ligne, auxquels vous auriez participé ou pas ?

Daniel Templon : Avec le confinement tout le monde se précipite sur les solutions online. Les expositions en ligne, les « viewing rooms » sont bien sûr indispensables aujourd’hui mais elles restent un simple outil de communication. Cela permet de maintenir le dialogue avec notre public, de continuer la promotion de nos artistes et nous avons pu concrétiser quelques ventes par ce biais. Mais fondamentalement, ces « événements » online ne pourront jamais se substituer au plaisir de visiter une exposition ou de flâner dans une foire. L’émotion esthétique est ancrée dans une confrontation physique avec l’oeuvre d’art. C’est d’ailleurs le moteur des collectionneurs. Ils choisissent des oeuvres pour vivre avec elles.

 

La galerie a été fondée en 1966. Vous avez connu et traversé beaucoup d’événement et de périodes de crise. Quelles leçons en avez-vous tiré ?

Daniel Templon : La galerie a connu plusieurs crises, plus ou moins graves, plus ou moins longues, qu’elle a toujours traversé : le choc pétrolier de 1974, la première guerre du Golfe en 1990, le 11 septembre 2001, la crise des subprimes en 2008. Toutes les crises ont une fin. Celle-ci en aura nécessairement une aussi. Il faut se préparer pour l’après, avec détermination et pragmatisme.

 

http://www.templon.com/

Retour à l'accueil du Blog

MATHIEU TEMPLON, DIRECTEUR DE LA GALERIE TEMPLON - BRUXELLES : « LA SIMPLICITÉ EST LA CLÉ DU SUCCÈS DE NOTRE VIEWING ROOM »
Arts | Marché | Médias
Daniel Bernard | 19 Octobre 2020 | 04:10

Mathieu Templon Galerie Viewing Room Online Digital exposition

CHRISTINE MACEL : «LES EXPOSITIONS À CHAUD EN RÉACTION AU CORONAVIRUS, JE N’Y CROIS PAS»
Arts | Institutions | Marché
Daniel Bernard | 11 Mai 2020 | 01:05

Billets des éditorialistes

Les derniers articles

2020

2019

2018

2016

2015

2014

2013


 
Le blog 360° est une production Communic'Art