News

>>> 11.02.2022

JANE PUYLAGARDE EXPOSE UNE OEUVRE MONUMENTALE, "AD INFINITUM", À LA MAISON EYMONAUD, 75018, DU 31 MARS AU 25 AVRIL 2022

About

Jane Puylagarde
Ad Infinitum
Du 31 mars au 25 avril
Visite sur RDV
 
Maison Eymonaud
7 impasse Marie Blanche
75018 Paris
 
Contact Presse
Margot Moinard
07 69 80 41 54


Image principale: Ombres, Jane Puylagarde

Petite image : Jane Puylagarde

L’artiste Jane Puylagarde présente une toile monumentale, "Ad Infinitum", du 31 mars au 25 avril dans la Maison Eymonaud, un lieu encore jamais ouvert au public au cœur du quartier de Montmartre.
 
Cette oeuvre immense est un déploiement de sa série Croissances, inspirée de son voyage au Japon, et marque le début d’une nouvelle exploration artistique. 
 
Une exposition hors norme qui fait écho à la question à laquelle l'artiste tend à répondre depuis toujours : Comment l'infiniment petit et l'infiniment grand peuvent-ils se concilier ? Un cheminement artistique que l’artiste-peintre ne manque pas d’explorer et de revisiter dans chacune de ses séries.
 
Ad Infinitum
Texte de Gilles Heuré
 
« Neuf panneaux qui s’emboîtent les uns dans les autres pour n’en faire qu’un. Une fresque monumentale, libre et indocile, une continuité, un songe qui se perpétue ? Et qui sait quelle forme cette ponctuation prendra plus tard ?
 
Pourquoi neuf, chiffre impair, et pas dix ou quatre, quatre et quatre huit d’où s’échapperait l’oiseau lyre de Jacques Prévert dont seuls les enfants devinent d’emblée la présence ? Parce qu’ils regardent avant même de voir sans doute. Ou neuf comme les neuf muses grecques, porteuses de joie entre les dieux et les hommes. Ou neuf encore parce que tout se recrée sans cesse.
 
Dans ses œuvres précédentes tout ce que la nature peut offrir au regard est présent grâce aux gouttes qui, selon l’éclairage, jouent avec les ombres et la lumière : on peut y deviner des champs coiffés par le vent comme dans les films japonais, des chevelures torsadées, des gerbes de blé, des fleurs qui s’épanouissent au soleil, mais aussi des nuages circulaires qui se chevauchent, des tornades, des typhons ou des cycles de marée, des colombes aux ailes translucides.
 
Hasard et nécessité font loi qui suggèrent de ressentir plus que de déchiffrer dans cet univers du possible qui se modifie sans cesse. 
 
Parfois les gouttes semblent vouloir sortir du cadre, comme la sève de l’écorce, et dessiner des guirlandes tressées de fleurs inconnues impatientes de s’envoler d’un coup de vent ou d’un jaillissement de lumière. Autonomes et solidaires, ces petites fées de peinture acryliques s’échappent du cadre pour poursuivre un voyage secret. Indisciplinées, elles tournoient dans l’ordre d’un cadre dont elles semblent pouvoir s’échapper.
 
Ad infinitum est un élan joyeux de ces détails qui font le tout. Une blancheur dont la vraie couleur est le mouvement perpétuel et qui se déclinera majestueusement dans le lieu de son exposition, cette villa néo-gothique de l’impasse Marie-Blanche, à Montmartre, dont les volumes de cathédrale accueilleront Ad Infinitum avec le silence et la lumière que cette œuvre mérite. »
 
AD INFINITUM
Du 31 mars au 25 avril 2022
Maison Eymonaud – Paris 18ème arrondissement
 

Image principale: Ombres, Jane Puylagarde

Petite image : Jane Puylagarde

About

Jane Puylagarde
Ad Infinitum
Du 31 mars au 25 avril
Visite sur RDV
 
Maison Eymonaud
7 impasse Marie Blanche
75018 Paris
 
Contact Presse
Margot Moinard
07 69 80 41 54

JANE PUYLAGARDE