Actualité

14.02.2022

DRIFT, DE LA Carpenters Workshop Gallery, PRÉSENTE L’INSTALLATION « Flylight » AU CENTRE POMPIDOU DU 23 FEV. AU 25 AVR.


Image principale : Lonneke Gordijn et Ralph Nauta, foundateurs de Drift, photo par J.W. Kaldenbach
 
Image ci dessus : Installation in situ, 2022 

Courtesy DRIFT & Carpenters Workshop Gallery Verre, raccords sur mesure, LEDs, algorythme, senseurs électroniques 

Courtesy Carpenters Workshop Gallery 

© DRIFT Photo © Gert-Jan van Rooij, Stedelijk Museum Amsterdam 

La Carpenters Workshop Gallery est fière d’annoncer la participation de DRIFT à « Réseaux-Mondes », nouvelle exposition collective du Centre Pompidou, présentée du 23 février au 25 avril 2022. 
 
« Réseaux-Mondes » réunit une soixantaine d’artistes, architectes et designers qui interrogent la place du réseau dans nos sociétés innervées par les réseaux sociaux et la dématérialisation même du réseau. Plus que jamais, à l’ère d’Internet, le réseau est au cœur des mutations technologiques et des enjeux sociétaux : surveillance, atomisation de l’individu, acteur-réseau, réseau du vivant. 
 
La viralité numérique s’est doublée de la prise de conscience de notre interaction avec le non-humain, de notre coexistence « en réseau » avec les autres espèces au sein d’une diversité infinie d’écosystèmes. Une nouvelle écologie artistique intègre ce principe d’interdépendance et de continuité de toutes les formes du vivant, reliées entre elles, à l’image de Flylight de DRIFT.
 
L’oeuvre peut prendre la forme d’une enquête pluridisciplinaire comme dans Cambio des designers Formafantasma, où l’analyse transversale historique, politique, économique et sociale des activités humaines dévoile l’interconnexion entre toutes les formes de productions et de connaissances. Les technologies sont explorées comme outil de communications inter-espèces, aspirant à connecter des mondes aux limites de la perception humaine.
 
Les spécificités du Physarum polycephalum – organisme unicellulaire « intelligent » – sont explorées par les artistes et les architectes pour mettre en oeuvre de nouveaux protocoles de communication et d’action, fondés sur la biologie et l’intelligence artificielle. Au coeur de cette « pensée écologique », le réseau est devenu « maillage », vecteur de « l’interconnectivité entre toutes les choses vivantes et non-vivantes » selon les mots de Timothy Morton. 

Image principale : Lonneke Gordijn et Ralph Nauta, foundateurs de Drift, photo par J.W. Kaldenbach
 
Image ci dessus : Installation in situ, 2022 

Courtesy DRIFT & Carpenters Workshop Gallery Verre, raccords sur mesure, LEDs, algorythme, senseurs électroniques 

Courtesy Carpenters Workshop Gallery 

© DRIFT Photo © Gert-Jan van Rooij, Stedelijk Museum Amsterdam