Cinq toiles de Nicolas de Staël réunies pour la première fois à la Galerie Jaeger Bucher

Nicolas de Staël, La Montagne Sainte-Victoire (Paysage de Sicile), 1954
23.12.2013
Partagez
cette information

Nicolas de Staël, Portrait d'Anne de Staël,
1953,huile sur toile, 130 x 89 cm,
©Musée Unterlinden, Colmar

 

 

 

En hommage à Jean-François Jaeger et à l’engagement de la Galerie à promouvoir et défendre l’oeuvre de Nicolas de Staël, cinq toiles d’exception sont réunies pour la première fois à la Galerie Jaeger-Bucher jusqu’au 25 janvier 2014.

La réunion de Portrait d’Anne de Staël, dont le prêt n'a jamais été consenti depuis son arrivée au Musée Unterlinden de Colmar, La Montagne Sainte Victoire (Paysage de Sicile), Le Pont Marie, Jour de fête et Nappe,pots et bouteilles, signe l'implication de la Galerie pour la promotion de l'oeuvre de Staël, initiée par Jeanne Bucher puis poursuivie dans le temps par Jean-François Jaeger.

Quand, en 1947, le jeune Jean-François Jaeger se présente à Nicolas de Staël, protégé de Jeanne Bucher, première à l’exposer en février 1944, il est immédiatement saisi par sa « lumière irréductible à toute autre ». Défenseur de l’œuvre de Staël, Jean-François Jaeger soutient les recherches, l’élaboration et la promotion des Catalogues Raisonnés entrepris à la mort du peintre par sa veuve, Françoise de Staël, fidèle amie de la Galerie.
Jean-François Jaeger saura être à son écoute permanente et la conseiller durant de nombreuses années.
Il est également le principal investigateur du Comité Nicolas de Staël, fondé, animé et hébergé rue de Seine durant de nombreuses années.

Matière et Mémoire : la Demeure du Patriarche à la Galerie Jaeger Bucher / Jeanne-Bucher rend hommage à Jean-François Jaeger à l’occasion de ses 90 ans et de ses 66 années de galerie.
Cette exposition rétrospective retrace l’épopée du galeriste de Dubuffet, de Staël, Vieira da Silva, Bissière, Reichel, Tobey et tant d’autres. Depuis ses 23 ans, Jean-François Jaeger poursuit l’esprit de découverte, la rigueur et l’engagement de Jeanne Bucher, fondatrice de la galerie en 1925. Rejoint, depuis 2003, par sa fille, Véronique Jaeger, la Galerie a rassemblé nombre de chefs-d'oeuvre de ses artistes phares, recevant à cette occasion des prêts exceptionnels de musées nationaux et de fondations, tels le Centre Pompidou et la Fondation Dubuffet.

Matière et Mémoire : la Demeure du Patriarche,
Galerie Jaeger Bucher / Jeanne-Bucher, jusqu’au 25 janvier 2014

Nota bene : Les deux espaces, rue de Seine et rue de Saintonge, seront fermés du 24/12 au 04/01/14 inclus.

Les autres actualités de communic'Art