Barnebys publie son premier rapport sur les usages des ventes aux enchères en ligne

barrnebys, enchères, art
05.12.2016
Partagez
cette information

Image principale : © Barnebys  

Petite image : Les fondateurs de Barnebys, Pontus Silfverstolpe et Christopher Barnekow © Barnebys

 

Le premier rapport de Barnebys sur les usages des ventes aux enchères en ligne a été établi par Pontus Silfverstolpe, co-fondateur de Barnebys et Hanna Schiller, project manager. Il concerne les cinq principaux marchés des enchères : Etats-Unis, Angleterre, France, Allemagne et Suède.
 
Les équipes de Barnebys ont créé ce rapport en s’appuyant sur l’analyse de 1,7 million de lots vendus dans 22 pays durant l’année 2015. 
 
Ces éléments proviennent de leur base de données donnant accès à 17 millions de prix d'adjudication, de l'analyse du trafic de leur site en 2015 et sur une enquête menée auprès de 1407 sondés âgés de 18 à 75 ans. Plusieurs points ressortent du rapport de Barnebys. 
 
1) Un marché très concentré en valeur et très diversifié en volume
 
Les faits : Les faits : Dans la catégorie des objets vendus à plus de 10 000 euros, 5% des lots en volume représentent 78% des ventes en valeur. Inversement, dans la catégorie des objets à moins de 1 000 euros, 84% des ventes en volumes génèrent seulement 9% en valeur. 
 
L'enseignement : Si la majorité des ventes haut de gamme sont toujours réalisées en ventes publiques classiques, les nouveaux acheteurs aux enchères se dirigent de préférence vers les ventes en ligne et s’intéressent aux lots à faible valeur. Mais comme dans le marché des ventes aux enchères publiques classiques, quelques œuvres génèrent l’essentiel des ventes en valeur.
 
2) Les articles de mode et vintage et les objets de collection sont les plus prisés des ventes aux enchères en ligne
 
Les faits : les enchères en lignes sont particulièrement prisées lorsqu’il s’agit d’article de mode et vintage (31 % d’achats en ligne contre 28 % en salle de ventes) et pour les objets de collection tel que timbres, pièces et jouets (45 % contre 35 %).
 
L'enseignement : Malgré ces chiffres, les ventes aux enchères traditionnelles restent le canal le plus utilisé pour l’achat de meubles, d’objets de décoration et de sculptures.
 
3) La génération Y (18-30 ans) est la plus réceptive à la vente aux enchères en ligne
 
Les faits : 35 % des 18-30 ans ont déjà pris part à des enchères en ligne alors qu’ils ne sont que 12 % à avoir participé à des ventes aux enchères traditionnelles.  
 
L'enseignement : Portés par ces nouveaux clients, les produits présentés à des prix raisonnables sont ceux qui se vendent le plus : les maisons de vente capitalisent dessus et augmentent l’offre de ces objets « petits prix » à moins de 100 euros.
 
4) Le téléphone mobile est en tête pour se connecter à une vente aux enchères en ligne
 
Les faits : Plus de la moitié de l’audience de Barnebys  accède au site au moyen d’un téléphone (37 %) ou d’une tablette (16 %), la catégorie des 18-34 ans étant particulièrement attachée au téléphone (53 %).
 
L'enseignement : L’émergence de la navigation mobile, notamment chez les 18-35 ans joue désormais un rôle majeur dans le processus de vente. 
 
La modernisation des sites internet responsive,la compatibilité mobile, sont désormais essentielles à la vente aux enchères. Cette modernisation devra permettre un service de qualité essentiel à la conviction des acheteurs français.
 
5) La France, à l’aube d’une progression décisive des ventes aux enchères en ligne
 
Les faits : Avec 5 % de parts de marché, la France est classée en quatrième position dans le marché des ventes aux enchères mondial. Lorsqu’il s’agit du marché des ventes aux enchères en ligne, elle se retrouve en dernière position dans le panel étudié (derrière l’Allemagne, les Etats-Unis, et le Royaume-Uni et la Suède ex-æquo). D'après le rapport, 29% des français interrogés qui ont déjà acheté aux enchères l'ont déjà fait en ligne (contre 50 % aux Etats-Unis, 48% au Royaume Uni, 63 % en Allemagne et 29 % en Suède). 
 
L'enseignement : Une forte progression à venir, rattrapage inéluctable qui donne une marge de progressions significative au projet de Barnebys de devenir le référent incontournable de la recherche d’enchères sur internet, véritable “Google des enchères”
 
Barnebys est le Google des ventes aux enchères, c’est le fer de lance de cette révolution digitale de la vente aux enchères en ligne. Véritable rencontre entre un marché de l’art traditionnel et l’innovation liée à internet, Barnebys a pour vocation de devenir la plateforme en ligne de référence du marché de l’art.
 
 
 
Les autres actualités de communic'Art