Tornabuoni Art Paris exposera Alberto Biasi, artiste emblématique de l'art cinétique

alberto biasi tornabuoni art galerie italien après guerre cinétique
22.12.2014
Partagez
cette information

Ci-dessus :
Alberto Biasi, Senza titolo, 1998,
Courtesy Tornabuoni Art

En haut :
Alberto Biasi devant son oeuvre, Politipo, 1970,
Courtesy Tornabuoni Art

Exposition Alberto Biasi, du 27 mars au 22 juin 2015

Catalogue de l’exposition avec les textes de Serge Lemoine disponible à la galerie

Tornabuoni Art
16 Avenue Matignon, 75008 Paris
 

La galerie Tornabuoni Art présentera, du 27 mars au 27 juin 2015, une exposition dédiée à l’artiste italien Alberto Biasi. Pour la première fois dans son espace parisien et en collaboration avec l’artiste, la galerie Tornabuoni Art consacrera cette exposition au rôle majeur que Biasi joua et joue aujourd’hui encore dans l’art cinétique.

L’exposition rassemble des oeuvres emblématiques du travail d'Alberto Biaisi et témoigne de la volonté de l’artiste de remettre en cause la conception de la peinture traditionnelle et notamment l’utilisation de la perspective dite « classique », en s’intéressant exclusivement aux phénomènes rétiniens et aux effets possibles des oeuvres sur les visiteurs.

Né en 1937 à Padoue, Alberto Biasi fréquente le cours supérieur de dessin industriel à l’Institut d’Architecture de Venise puis devient cofondateur du Gruppo N en 1959 avec Ennio Chiggio, Toni Costa, Edoardo  Landi et Alfredo Massironi où il mène ses premières expériences « optico-dynamiques » qui l’amènent à participer dès 1960 aux expositions consacrées à l’art lumino-cinétique avec Enrico Castellani et Piero Manzoni. 

Avec les Torsioni (Torsions), dont la conception remonte à un hommage à Lucio Fontana datant de 1960, il présente une toile entièrement découpée en lamelles, puis recomposée avec ces dernières créant ainsi formes et torsions diverses. Pour le spectateur, ces torsions semblent se déformer en fonction de sa position face au tableau donnant ainsi lieu à des configurations géométriques qui semblent bouger. Viendront ensuite les Ambienti (Espaces), conçus comme des espaces d’expérimentation où l’image d’un dessin coexiste avec le réel, faisant naître chez le spectateur un sentiment d’instabilité visuelle, spatiale et temporelle.

Depuis le début des années 2000, Biasi a synthétisé ses recherches multiples qui ont contribué à la reconnaissance de l’art cinétique partout de le monde en réalisant notamment des Assemblaggi (Assemblages), principalement des diptyques et des triptyques faits de plastique et aux effets de couleurs impressionnants.

Les autres actualités de communic'Art