“aventuriers des mers”, une nouvelle exposition épopée à l'Institut du monde Arabe

Institut du monde Arabe, Sindbad, Marco Polo, Aventuriers
07.11.2016
Partagez
cette information

Image ci dessus :

Kitab-i bahriyye

Piri Reis, Turquie Ottomane, vers 1670

© Nour Foundation. Courtesy of the Khalili Family Trust

Guidés par Sindbad le marin de légende, al-Idrî-sî le géographe, ou encore Ibn Battûta l’explorateur, l’exposition nous embarque aux côtés des Arabes, maîtres des mers.

Avec les grands navigateurs européens ils empruntèrent leurs routes, pour un périple en Méditerranée et jusqu’aux confins de l’océan Indien.

Des débuts de l’islam à l’aube du XVIIème siècle, c'est une aventure en mer à voir et à vivre, au fil d’un parcours immersif mêlant son, images et procédés optiques.

D’extraordinaires récits de voyages ont conté la richesse des échanges maritimes entre les mers de l’Ancien Monde. Les plus fameux des témoins-voyageurs partagent ici ces fabuleux récits, fils d’Ariane de l’exposition.

Ces histoires conduiront le visiteur à la croisée de l’or d’Afrique et de l’argent d’Occident, des monnaies grecques et des diamants de Golconde, des verreries d’Alexandrie, de Venise ou de Bohême et des porcelaines, des soieries et des épices venues de Chine et des Moluques.

Immersive et généreuse, la scénographie de l’exposition, construite en trois temps, propose un parcours visuel spectacu- laire, ponctué de nombreux points de repères cartographiques. Les grands témoins voyageurs tissent le  l rouge et incarnent cette grande épopée, livrant leurs récits au  l des salles. Sind- bad, Ibn Jubayr, Ibn Mâjid, Marco Polo, Ibn Battûta, Zheng He et Vasco de Gama s’animent par des systèmes Pepper-Ghosts. Inventé au XIXème siècle ce procédé reste l’un des plus utilisés aujourd’hui encore dans la création d’hologrammes. Retrouvez des extraits des récits des voyageurs au  l des pages de ce dossier.

Aventuriers des mers

De Sindbad à Marco Polo

Du 15 novembre 2016 au 26 février 2017

Les autres actualités de communic'Art